Cet article date de plus de cinq ans.

Gaz, péages ou frais bancaires : trois tarifs qui changent le 1er février

Francetv info détaille les changements qui vont toucher les foyers français dès ce 1er février.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Les tarifs autoroutiers augmentent de 1,12% en moyenne, lundi 1er février 2016. (JEAN-FRANCOIS OTTONELLO / MAXPPP)

En ce mois de février, quelques changements vont impacter votre quotidien. Lundi 1er février, en plus d'un comparateur de frais bancaires lancé sur internet par le gouvernement, les tarifs autoroutiers, le prix du gaz et la rémunération du Plan d'épargne logement (PEL) évoluent. Ces changements sont-ils positifs ou négatifs pour votre portefeuille ? 

Des passages aux péages plus chers

Les tarifs autoroutiers augmentent de 1,12% en moyenne pour les sept grandes compagnies concessionnaires d'autoroutes. La hausse était prévue depuis janvier 2015 par le Comité national des usagers des autoroutes et devait s'échelonner de 0,8% à 1,6%. L'association 40 millions d'automobilistes (document en PDF) dénonce une "hausse abusive, lourde de conséquences sur le pouvoir d’achat des ménages et sur la sécurité des usagers de la route."

Les tarifs du gaz baissent

C'est une bonne nouvelle pour plusieurs millions de foyers français. Les tarifs du gaz reculent en ce mois de février, et ce pour le cinquième mois consécutif. -1,86% hors taxes. "Dans le détail, le repli sera de 1,9 % pour les foyers se chauffant au gaz, de 0,6 % pour ceux qui utilisent le gaz pour la cuisson, et de 1,2 % pour ceux qui ont un double usage cuisson et eau chaude. Depuis le 1er janvier 2015, les tarifs réglementés ont diminué de 12,6 %", détaille 20 Minutes.

Le PEL rapporte moins

Pour souscrire à un Plan d'épargne logement (PEL) rémunéré à 2%, il est trop tard. La rémunération des PEL est en effet en recul. Les contrats souscrits à partir du 1er février ne seront rémunérés qu'à 1,5% au lieu de 2% auparavant. "Ce qui, dans le contexte de taux extrêmement bas, est très honorable et est comparable, voire supérieur à la rémunération offerte en 2015 par certains fonds en euros d'assurance-vie (certains contrats ont rapporté entre 1,8% et 2%) et bien sûr au Livret A (0,75 % net d'impôt)", commente Le Figaro.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.