Adresse introuvable, courrier indisponible… Il est désormais plus compliqué de résilier un abonnement Free

Le site spécialisé Freenews a essayé de résilier un abonnement et n'a pas réussi à obtenir les informations nécessaires.

Les locaux de Free à Paris, le 4 septembre 2018.
Les locaux de Free à Paris, le 4 septembre 2018. (ERIC PIERMONT / AFP)

Patience, patience. Il faut désormais en avoir pour résilier un abonnement chez Free. En effet, d'après le site spécialisé Freenews, la procédure de résiliation est devenue plus compliquée. Si auparavant, il suffisait de quelques clics pour obtenir une lettre de résiliation et l'adresse postale à laquelle l'envoyer, cette dernière est désormais introuvable. Et le site "ne permet plus d’imprimer de lettre de résiliation et ne fait désormais que 'fournir des liens vers les procédures adaptées aux cas particuliers (déménagement, changement d’offre…) et quelques informations génériques sur la résiliation'", décrit La Voix du Nord.

Désormais, pour changer de fournisseur d'accès, le client est invité à "contacter [Free] au 32 44". "Nos services vous communiqueront l’adresse à laquelle il vous faudra adresser votre courrier de résiliation ainsi que votre matériel", assure le site du FAI. Freenews a donc tenté d'appeler. Après "plusieurs étapes de vérification, classiques dans le cas d’un appel à la hotline, mais qu’on pourra juger superflues pour obtenir une simple adresse postale", le service résiliation est "injoignable". "On insiste alors pour connaître l’adresse postale de résiliation. Le téléconseiller veut d’abord connaître les raisons qui nous poussent à résilier, et lorsqu’on lui indique que l’on cherche juste à connaître l’adresse postale, on se voit essuyer un refus", écrit Freenews. 

"Mauvaise foi"

Sur les réseaux sociaux, la nouvelle procédure est vivement critiquée par les internautes. "Niveau d'énervement +1000", commente l'un d'eux. Un autre donne la dernière adresse postale connue pour les résiliations.