Whirlpool : les syndicats et la direction se sont rencontrés, deux repreneurs jugés "sérieux"

Une réunion entre les syndicats et la direction de l'usine Whirlpool à Amiens s'est tenue vendredi. Selon un délégué syndical, deux repreneurs potentiels "sérieux" ont été évoqués.

L\'usine Whirlpool d\'Amiens lors d\'une manifestation de ses employés, le 25 avril 2017.
L'usine Whirlpool d'Amiens lors d'une manifestation de ses employés, le 25 avril 2017. (DENIS CHARLET / AFP)

La direction et les syndicats de l'usine Whirlpool d'Amiens se sont réunis vendredi 28 avril pour un comité de suivi qui doit faire le point sur l'éventuelle reprise du site, dont la production doit être délocalisée l'année prochaine en Pologne.

Plus de 15 entreprises candidates à une reprise

Le comité a annoncé que 711 entreprises ont été contactées dans le cadre de la réindustrialisation du site, en France et à l'étranger. Une quinzaine d'entre elles se sont portées candidates à la reprise du site amiénois.

Parmi ces marques d'intérêt, deux dossiers paraissent plus avancés. Ces repreneurs potentiels sont même jugés "plus sérieux en terme de volume de personnel" par le délégué CFE-CGC Ludovic Creusé, interrogé par France Bleu Picardie. Il s'agit de repreneurs français dans des domaines industriels différents. L'entreprise Lavoir moderne ferait partie des noms évoqués, selon France Bleu Picardie.

Les syndicats restent prudents

"Les projets avancent", selon les syndicats qui restent prudents. Vendredi matin, ils ont fait part de leurs revendications à la direction de Whirpool concernant le Plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) notamment sur les indemnités et le reclassement. "Le mouvement de grève continuera tant que nous n'aurons pas de réponse", ont-ils tenu à préciser.