Cash Investigation, France 2

VIDEO. Cash Investigation. Pour Pierre Gattaz, "les dividendes, c'est merveilleux"

Les actionnaires gagnent toujours plus d'argent, et la France se place au 3e rang mondial pour l'octroi de dividendes. Face à Elise Lucet, Pierre Gattaz, le patron du Medef, campe sur ses positions : "Tant qu'on diabolisera les dividendes, la France fera du chômage." Extrait de "Cash Investigation".

La rémunération des actionnaires explose et ils gagnent toujours plus d'argent. Avec 200 milliards d'euros en 2013, la France est l'un des pays qui distribuent le plus de dividendes. Pourtant, les entreprises ne dégagent pas toutes des bénéfices. Pour Pierre Gattaz, "le débat sur les dividendes est un faux débat". Le patron du Medef va même plus loin : "L'économie n'est pas politique, et si on n'accepte pas les règles de l'économie de marché, on joue en 2e ou 3e division."

Plus de dividendes que de bénéfices

Mais pourquoi l'argent donné aux actionnaires n'est-il pas forcément réinvesti dans les entreprises ? En réponse à la question pugnace d'Elise Lucet, Pierre Gattaz n'en démord pas et loue le système des dividendes : "Arrêtons d'opposer actionnaires et salariés. C'est un faux débat. Les dividendes et les plus-values sont trop taxés en France. Les dividendes, c'est merveilleux, c'est magnifique, parce que ça rémunère des risques." Pourtant, paradoxalement, depuis 2003, les entreprises françaises distribuent plus de dividendes qu'elles ne font de bénéfices.