Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Les taxis en colère créent des embouteillages en série dans plusieurs villes

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
MARC DE CHALVRON, YANN MOINE et MATTHIAS BARROIS - FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Opérations escargot, blocage : les taxis protestent contre la concurrence des voitures de tourisme avec chauffeur (VTC)

"Non à la mort programmée du taxi, ni Uber, ni Transdev (ne) remplaceront les successeurs des taxis de la Marne." C'est ce qu'on pouvait lire, lundi 10 février, sur la principale banderole du cortège des taxis qui ont bloqué les portes de Paris. Les taxis en grève ont convergé vers le centre de la capitale pour dire "non à la mort programmée du taxi" et s'opposer à la concurrence des voitures de tourisme avec chauffeur (VTC).

Quelque 800 taxis sont partis de l'aéroport de Roissy et 300 sont partis d'Orly, selon les sources aéroportuaires (5 000 à 6 000 depuis le matin selon les syndicats).

La profession est concurrencée par les motos-taxis et les sociétés de VTC, qui ne peuvent travailler que sur réservation, mais que les taxis accusent de prendre des clients à la volée et de faire "purement et simplement les taxis sans supporter [leurs] contraintes". Le gouvernement veut lancer une "mission de concertation" afin de "définir les conditions durables d'une concurrence équilibrée".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Entreprises

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.