Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo Les salariés de Petroplus attendront encore jusqu'à vendredi

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Les administrateurs judiciaires ont recommandé mardi 4 décembre une prolongation jusqu'au 16 janvier de la poursuite de l'activité de la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne (Seine-Maritime), qui prend fin le 16 décembre.

ENTREPRISES - Les administrateurs judiciaires ont recommandé, mardi 4 décembre, une prolongation jusqu'au 16 janvier de la poursuite de l'activité de la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne (Seine-Maritime), qui prend fin le 16 décembre. 
La raffinerie, qui emploie 470 salariés, a déposé son bilan le 24 janvier à la suite de la faillite de sa maison mère suisse, et a été placée en liquidation judiciaire le 16 octobre.

Deux cents salariés se sont réunis mardi matin pour défendre leur site industriel devant le tribunal de commerce de Rouen, qui devait évoquer l'avenir de cette entreprise. "Cela ne nous satisfait pas : nous demandons que le tribunal fixe le plus rapidement possible une date pour une audience permettant une cession à NetOil dont le dossier est le plus avancé", a regretté Yvon Scornet, porte-parole de l'intersyndicale CGT-CFDT-CFE/CGC qui s'est adressé aux salariés après l'audience. "Le gouvernement doit faire pression sur Shell pour qu'il prolonge son contrat en menaçant de lui retirer le droit d'exploiter le pétrole au large de la Guyane", a ajouté Yvon Scornet.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Entreprises

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.