Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Le financement participatif gagne du terrain en France

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Les biscuiteries Jeannette continueront d'exister grâce à un financement participatif. Une équipe de France 2 revient sur ce mode de financement.

2 000 particuliers se sont mobilisés pour reprendre les Biscuiteries Jeannette avec un total de dons de 100 000 euros. Ces financements participatifs, aussi appelés crowdfunding, sont en train de gagner le monde de l'entreprise.

Gérard Lemonnié, 31 ans, fait partie des 2 000 personnes qui ont donné de l'argent aux Jeannette. Il a donné 51 euros, une petite somme, mais au total 100 000 euros ont pu être récoltés. Pour ce Normand, son geste est avant tout militant et solidaire : "pour moi, c'est juste logique. La marque Jeannette doit rester en Normandie. Elle doit exister", explique-t-il au micro de France 2.

De la culture aux médias

En France, le financement participatif s'est lancé il y a huit ans en chanson. Le site internet pionnier, "My Major Company", propose à l’époque au public de soutenir des artistes.

En août, le groupe Nice-Matin, en difficulté financière, a rassemblé 300 000 euros grâce aux dons de lecteurs.

Au total, ils seraient près d'un million de Français à avoir un jour participé à ce nouveau mode de financement.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.