Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Envoyé spécial. Bien-être au travail : "Ma fonction est d’être chef du bonheur"

Quand Sophie prépare le petit-déjeuner pour la cinquantaine de salariés d’une start-up parisienne, ce n’est pas juste pour leur faire plaisir. Elle fait son métier. Celui de "Chief Happiness Officer", ou "Directrice du bonheur"… Extrait du magazine "Envoyé spécial" du 1er septembre.

ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2

Il fait bon travailler dans cette start-up parisienne qui vend notamment en ligne des articles de mode et de décoration "faits main". Pour sa cinquantaine de salariés, les réunions se font assis sur un canapé ou dans la salle de jeux… Et la journée commence par un petit-déjeuner offert par l’entreprise.

C’est Sophie qui gère le café et les croissants : "L’idée est de créer un instant de convivialité entre les collègues. C’est un peu plus sympathique que d’être juste planté à côté de la machine à café où on se parle pendant trente secondes…"

Un plein temps payé entre 2 000 et 2 500 euros par mois

Sophie ne rend pas juste service à ses collègues… Elle fait son travail, qui est de créer une bonne ambiance au bureau. Après le petit-déjeuner, sa journée se poursuit à la supérette du coin où elle fait les courses pour préparer un barbecue que l’équipe va déguster. Accompagnée de son assistante, elle règle la note avec la carte bancaire de la société.

Organiser des déjeuners ou des soirées est un travail à plein temps payé entre 2 000 et 2 500 euros par mois. Ce métier de "Chief Happiness Officer" a été inventé aux Etats-Unis. "Ma fonction est d’être chef du bonheur au travail et de faire en sorte qu’il y ait une bonne ambiance… mais je ne suis pas juste là pour faire qu’on éclate. Il y a aussi la notion de sécurité au travail. Ainsi, des employés ont des chaises ergonomiques car ils ont mal au dos", explique Sophie.

Extrait de "Travail : tous bienveillants ?", un reportage diffusé dans "Envoyé spécial" le 1er septembre 2016.

Envoyé spécial. Chef du bonheur
Envoyé spécial. Chef du bonheur (CAPTURE ECRAN ENVOYE SPECIAL/FRANCE TÉLÉVISIONS)