VIDEO. Alstom : Le gouvernement monte au créneau sur l'offre américaine de rachat

Le groupe américain General Electric veut racheter les activités du Français Alstom dans l'énergie, pour 9,4 milliards d'euros. Un accord semble proche.

M. MANIERE / B. SIX / D. MASSE / M. CHAILLEBY / FRANCE 2

Alstom, fleuron industriel français, va-t-il bientôt être racheté par le géant américain General Electric ? Le scénario se précise de plus en plus. Alors qu'un nouveau conseil d'administration est prévu dimanche 27 avril, les salariés d'Alstom sont divisés sur l'avenir de leur employeur. Le gouvernement, lui, sera "vigilant" sur "l'emploi, la localisation des activités et l'indépendance énergétique", a assuré l'entourage de François Hollande, samedi.

Une branche énergie convoitée par Generic Electric

Alstom emploie 93 000 personnes dans le monde, dont 18 000 en France. Le groupe est surtout connu pour fabriquer le TGV. Mais cette activité ne représente que 30% de son activité contre 70% pour l'énergie, car il fabrique des turbines ou des éoliennes. C'est cette branche, justement, qui intéresse l'américain Generic Electric.

Rencontre entre Montebourg et le PDG de General Electric

Avec 29% de parts dans le groupe, Bouygues est le premier actionnaire d'Alstom. Mais il chercherait à vendre ses parts depuis plusieurs mois, selon plusieurs observateurs. Cette situation inquiète le gouvernement, qui est déjà monté au créneau par la voix d'Arnaud Montebourg, ministre de l'Economie, du Redressement productif et du numérique. Ce dernier doit rencontrer Jeffrey Immelt, le PDG du groupe américain, dimanche 27 avril. En parallèle, Bercy va réactiver en urgence plusieurs pistes pour venir en secours au groupe Alstom.

Arnaud Montebourg, ministre de l\'Economie, du Redressement productif et du numérique, doit rencontrer Jeffrey Immelt, PDG du groupe américain General Electric, dimanche 27 avril.
Arnaud Montebourg, ministre de l'Economie, du Redressement productif et du numérique, doit rencontrer Jeffrey Immelt, PDG du groupe américain General Electric, dimanche 27 avril. (FRANCE 2 / FRANCETV INFO)