VIDEO. A Vénissieux, les salariés de Bosch veulent croire à une reprise

Le géant industriel a annoncé vendredi son retrait du photovoltaïque, secteur en crise en Europe.

Francetv info / Benoît Gadrey, Philippe Eveque - France 2

La ministre de l'Ecologie, Delphine Batho, et celui du Redressement productif, Arnaud Montebourg, sont catégoriques. Vendredi 22 mars, ils ont annoncé ne pas vouloir "voir abandonné l'outil industriel de la transition énergétique qu'est l'usine de Vénissieux (Rhône)".

Quelques heures plus tôt, le groupe industriel allemand Bosch annonçait la fin de ses activités dans le photovoltaïque, accompagnée de la vente ou de la fermeture de toutes ses unités du secteur. Parmi elles, l'unité de modules située de Vénissieux, pourtant flambant neuve.

Pour justifier l'abandon de cette activité, Bosch évoque le manque de compétitivité du groupe, mis en difficulté notamment par ses concurrents chinois. Au total, quelques 3 000 emplois sont menacés, dont 200 à Vénissieux. Sur place, les salariés veulent continuer à croire à une reprise du site.

Des salariés de l\'usine Bosch de Vénissieux (Rhône), le 19 décembre 2011.
Des salariés de l'usine Bosch de Vénissieux (Rhône), le 19 décembre 2011. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)