"Commander le vendredi et attendre le lundi, ça paraissait très long" : Chronopost inaugure la livraison le dimanche

François Momboisse, président de la Fédération d'e-commerce et de la vente à distance, est revenu, dimanche sur franceinfo, sur l'inauguration du service de livraison le dimanche par Chronopost.

A compter du dimanche 19 novembre 2017, Chronopost livre le dimanche en matinée (Illustration).
A compter du dimanche 19 novembre 2017, Chronopost livre le dimanche en matinée (Illustration). (DANIEL JANIN / AFP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Le président de la Fédération d'e-commerce et de la vente à distance (FEVAD) a réagi, sur franceinfo, au nouveau service de livraison Chronopost le dimanche, inauguré dimanche 19 novembre. "Les clients qui commandent sur Internet sont de plus en plus sensibles aux délais de livraison", a expliqué François Momboisse. Les consommateurs peuvent donc désormais recevoir leur colis y compris le dimanche, pour l'instant seulement en matinée, de 9 heures à 13 heures en Ile-de-France et dans 14 grandes villes de France d'ici au 10 décembre. Chronopost espère généraliser cette nouveauté dès 2018.

franceinfo : Ce nouveaux service de livraison le dimanche répond-il à un besoin réel des consommateurs selon vous ? 

François Momboisse : Oui, les clients qui commandent sur Internet sont de plus en plus sensibles aux délais de livraison. Il y a beaucoup de sites qui proposent des livraisons le jour même et donc le dimanche devient un jour naturel. Commander le vendredi et devoir attendre le lundi, ça paraissait très long pour beaucoup de consommateurs.

Est-ce que l'idée de sacraliser le dimanche comme un jour de repos est datée aujourd'hui ?

Le dimanche se banalise de plus en plus avec l'ouverture des magasins et le fait qu'énormément de gens travaillent le dimanche. Il y a beaucoup de gens qui travaillent ce jour-là et considèrent que c'est un jour normal.

Peut-on imaginer un service en soirée, voire la nuit ?

La livraison en soirée arrive déjà. Sur certains grands sites, vous pouvez commander à 13 heures et être livrés à 20 heures. Pour les consommateurs, le dimanche sur Internet est un jour tout à fait comme les autres parce que vous pouvez commander à 2 heures du matin.

Les syndicats CGT et SUD ont contesté cette décision. Est-ce que ce nouveau service le dimanche ne risque pas d'être pénalisant pour les employés ?

C'est vraiment à chaque entreprise de voir cela avec les salariés et les syndicats. Mais en général, il y a des compensations pour travailler le dimanche en termes de jours de récupération et de majoration salariale. Ces dispositions font que les salariés sont satisfaits. Ce qu'il faut, c'est que l'on respecte bien le volontariat. Il ne faut pas que les salariés soient obligés de travailler le dimanche s'ils n'ont pas envie. Dans la distribution, c'est un principe très important aussi.