Tourisme : les Chinois bientôt au capital de la Compagnie des Alpes ?

L'appétit des Chinois pour le secteur du tourisme en France se confirme. Après les aéroports, les hôtels et les clubs de vacances, ils convoitent désormais les remontées mécaniques des stations de ski des Alpes.

France 3

C’est le numéro un mondial des remontées mécaniques. 11 domaines de ski des Arcs à Serre Chevalier. La Compagnie des Alpes est un fleuron du tourisme français. Il possède aussi le Parc Astérix, le Futuroscope, ou le musée Grévin. Cet empire, détenu en majorité par l'État français, fait rêver les investisseurs chinois. Ils pourraient entrer au capital, ce qui entraîne la colère des élus locaux qui demandent à l'État de mettre son véto.

Les Chinois ont racheté des hôtels et l'aéroport de Toulouse

"La Compagnie des Alpes est une formidable entreprise. Je comprends qu'elle veuille aller sur le marché chinois, mais nul besoin d'ouvrir son capital", s'indigne Hervé Gaymard, député Les Républicains de la Savoie. La polémique prend de l'ampleur, car en moins de deux ans, les Chinois ont racheté les hôtels Campanile et Kyriad, le Club Méditerranée et sont entrés au capital du groupe Accor. Ils ont également racheté l'aéroport de Toulouse-Blagnac et ont tenté de mettre la main sur ceux de Nice et de Lyon.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un village du Club Med à Punta Cana (République dominicaine).
Un village du Club Med à Punta Cana (République dominicaine). (EYEPRESS NEWS / AFP)