Sécurité routière : les vitres teintées bientôt interdites

Les vitres fumées derrière lesquelles se dissimulent certains conducteurs seront interdites dès le mois de janvier prochain.

France 2

Vous avez déjà forcément rencontré ce type de véhicules. Le conducteur est invisible. Impossible de contrôler le port de sa ceinture, de constater s'il téléphone ou non au volant ou d'être sûr qu'il vous aperçoit.

Jusqu'à présent, le surteintage était interdit uniquement sur le pare-brise mais d'ici janvier, les conducteurs de voitures aux vitres teintées à l'avant pourraient être passibles d'une amende de 135 euros et d'un retrait de trois points sur le permis de conduire.

Un danger de nuit

Autre enjeu : la sécurité routière. De nuit, la visibilité est largement réduite derrière des vitres teintées. Un problème lorsqu'il faut vérifier l'angle mort. Les sociétés spécialisées dans le surteintage font grise mine. Certaines se préparent même à perdre la moitié de leur chiffre d'affaires et près de 1 800 emplois dans le secteur.

Le JT
Les autres sujets du JT