Renault-Nissan : Carlos Ghosn arrêté au Japon

Carlos Ghosn a été arrêté lundi 19 novembre. Il est soupçonné de malversations financières et d'avoir dissimuler une partie de ses revenus au fisc japonais.

FRANCE 3

C'est l'information qui fait le tour des médias japonais : la chute du plus célèbre des patrons français. Le patron de Renault-Nissan est soupçonné d'avoir dissimulé une partie de ses revenus au fisc japonais, soit plus de 38 millions d'euros sur plusieurs années. Soupçonné également d'avoir utilisé des biens de l'entreprise à des fins personnelles. Dans un communiqué, le groupe Renault temporise : "dans l'attente d'informations précises émanant de Carlos Ghosn (...) les Administrateurs consultés expriment leur attachement à la défense de l'intérêt du groupe Renault dans l'Alliance."

Carlos Ghosn écarté de Mitsubishi ?

C'est une enquête internet de Nissan qui a lancé l'affaire. Le constructeur japonais a mis en place immédiatement une cellule de crise et s'apprête à pousser Carlos Ghosn vers la sortie. L'autre maillon de cette alliance, Mitsubishi, a lui aussi réagi : il veut écarter Carlos Ghosn du groupe.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le PDG de Renault-Nissan-Mitsubishi Carlos Ghosn lors d\'une interview à Yokohama (Japon), le 13 mai 2016. 
Le PDG de Renault-Nissan-Mitsubishi Carlos Ghosn lors d'une interview à Yokohama (Japon), le 13 mai 2016.  (MIHO IKEYA / YOMIURI / AFP)