Carlos Ghosn : le patron de Renault s'est domicilié aux Pays-Bas pour échapper à l'ISF

Selon les informations de "Libération", le patron de Renault a changé de domiciliation fiscale en 2012 afin d'échapper à l'impôt sur la fortune.

FRANCE 3

En pleine tourmente judiciaire au Japon où il est incarcéré depuis plusieurs semaines, Carlos Ghosn voit publiées en France des informations sur sa situation fiscale jeudi 10 janvier. En effet, le quotidien Libération a dévoilé dans son édition du jour que l'ex-PDG de Renault-Nissan a quitté la France pour se domicilier fiscalement aux Pays-Bas en 2012, pays où est basé le groupe automobile franco-japonais. Un pays où l'impôt sur la fortune n'existe également pas. S'il a payé des impôts sur ses revenus touchés en France, il n'a pas été soumis depuis sept ans à l'ISF.

Les syndicats ont déposé plainte

"Je peux vous dire que c'est insupportable. Tout le monde ici paye ses impôts, je ne vois pas pourquoi les dirigeants de Renault ne s'acquitteraient pas des mêmes devoirs", a fulminé Christophe Delaine, secrétaire général du syndicat Sud de Renault. Les syndicats ont d'ailleurs déposé plainte, soupçonnant la holding basée aux Pays-Bas de rémunérer certains dirigeants du groupe. La direction de Renault n'a pas souhaité répondre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le patron de Renault, Carlos Ghosn, e 8 novembre 2018.
Le patron de Renault, Carlos Ghosn, e 8 novembre 2018. (LUDOVIC MARIN / AFP)