Réforme du Code du travail : les lycéens et les étudiants restent mobilisés

Ils demandent toujours le retrait du texte. Ce 24 mars, une nouvelle journée d'action a lieu avec des blocages d'établissements et des manifestations.

FRANCE 2

Les modifications apportées à la loi El Khomri n'y ont rien fait. Lycéens et étudiants demandent toujours le retrait du texte sur la réforme du Code du travail. "Ces aménagements ne sont qu'une coquille vite. La réalité c'est que tout un système économique est remis en cause. Aujourd'hui, on a cette proposition libérale qui nous vient des Etats-Unis et de l'Angleterre qui sont les petits boulots, les petits jobs pour les jeunes et on n'en veut pas", explique un lycéen au micro de France 2.

Une opposition très forte

Paris, Nantes, Toulouse ou encore Montpellier, les lycéens et étudiants ont multiplié les actions. Objectif : maintenir une forte mobilisation comme à Toulouse où accompagnés de syndicalistes, ils ont bloqué la rocade, provoquant des bouchons. Rejeté par les jeunes, le texte ne passe pas non plus chez les Français en général. 71% d'entre eux restent opposés à la loi El Khomri.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des lycéens et étudiants manifestent à Valence (Drôme) contre la loi El Khomri, le 9 mars. 
Des lycéens et étudiants manifestent à Valence (Drôme) contre la loi El Khomri, le 9 mars.  (CHRISTOPHE ESTASSY / CITIZENSIDE / AFP)