VIDEO. Salariés d'Alstom et de General Electric travaillent déjà côte à côte à Belfort

Les 2 600 salariés d'Alstom de Belfort fabriquent des alternateurs, à quelques mètres d'une usine de la firme américaine installée ici depuis 1999.

STEPHANIE LAFUENTE et JEAN-PIERRE PASTEUR - FRANCE 2

L'industriel Alstom préfère l'offre de l'Américain General Electric pour le rachat de son importante branche "énergie", mais laisse la porte entrouverte à d'autres propositions, comme celle de l'Allemand Siemens. A Belfort, les deux entreprises possèdent chacune une usine. Les 2 600 salariés d'Alstom de Belfort fabriquent des alternateurs, à quelques mètres la firme américaine installée depuis 1999, qui produit des turbines à gaz.

"Ça paraît le meilleur choix pour la pérennité du site"

Des ouvriers d'Alstom sont déjà d'accord pour le rapprochement des deux entités industrielles : "Pour nous, sur le site de Belfort, ça paraît le meilleur choix pour la pérennité du site", déclare un salarié rencontré par France 2. "Le produit qu'ils font et le nôtre se complètent", confie un autre.

Les salariés d'Alstom et de General Electric partagent déjà le même restaurant d'entreprise et le même comité d'entreprise. Tous les salariés d'Alstom et les 50 000 habitants de la ville de Belfort ne sont pourtant pas rassurés : ils ont vu au fil des années une diminution importante du nombre d'employés de l'entreprise.

29 avril 2014 - Alstom et General Electric côte-à-côte à Belfort
29 avril 2014 - Alstom et General Electric côte-à-côte à Belfort (SEBASTIEN BOZON / AFP)