Cet article date de plus de cinq ans.

General Electric : mobilisation européenne des salariés à Paris

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
General Electric : mobilisation européenne des salariés à Paris
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

La colère des ex-salariés de la branche énergie d'Alstom. Venus de toute l'Europe, ils ont manifesté ce vendredi 8 avril à La Défense. Rachetés depuis cinq mois par General Electric, ils dénoncent le plan de restructuration.

Des pancartes en allemand, en polonais ou en anglais. Ces anciens salariés d'Alstom, environ 2 500 à 3 000, se sont retrouvés à La Défense pour exprimer leur colère. Ils ne veulent pas du plan de restructuration de leur nouveau patron General Electric, qui prévoit de supprimer 765 postes en France, 6 300 en Europe. "Ils ont racheté, ils disent cher, la partie énergétique d'Alstom, ils veulent rentrer dans leur argent, voilà pourquoi il y a un licenciement boursier", explique Patrice Pujol de la CFDT General Electric Alstom.

765 postes supprimés en France

En juin 2014, la branche électricité d'Alstom est à vendre. Au terme d'une bataille en coulisses, c'est l'Américain General Elecrtric qui emporte le morceau. Mais en janvier dernier, le groupe qui s'est engagé à créer 1 000 emplois, annonce un plan de restructuration. Cet après-midi, la direction a accepté de recevoir une délégation de syndicalistes européens pour s'expliquer. La direction maintient son plan. Ce vendredi, il y avait une quarantaine d'autres manifestations comme celle-ci, un peu partout en Europe.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Rachat d'Alstom

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.