Privatisation de la FDJ : un engouement populaire

La privatisation de la Française des jeux (FDJ) a été lancée jeudi 7 novembre. Il s'agit de la plus grosse opération du genre depuis quinze ans.

FRANCE 2

Les joueurs peuvent désormais investir sur des actions de la FDJ. Jeudi 7 novembre, l'État a officiellement vendu ses parts. "C'est une bonne idée, c'est une valeur sûre", estime un homme interrogé à Antibes (Alpes-Maritimes). Le prix de l'action sera compris entre 16,50 et 19,90 €, et chaque Français devra au minimum investir 200 €. "Ce sera réservé qu'à un certain nombre", indique une femme dans un bureau de tabac.

Un succès auprès des particuliers

Depuis jeudi matin, les appels téléphoniques sont incessants dans une société de bourse. Interrogations ou souscriptions, la Française des jeux suscite un engouement auprès du public. Un succès porté aussi par l'avantage accordé aux particuliers : ils bénéficient d'un rabais de 2% sur le prix de la souscription et d'une action gratuite au bout de dix-huit mois pour dix détenues. L'État espère récupérer ainsi plus de deux milliards d'euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
\"Entrez dans l\'histoire, entrez dans le capital\", affiche la Française des jeux le 7 novembre 2019 sur son siège de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), alors que la souscription pour réserver ses actions débute ce jour.
"Entrez dans l'histoire, entrez dans le capital", affiche la Française des jeux le 7 novembre 2019 sur son siège de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), alors que la souscription pour réserver ses actions débute ce jour. (ERIC PIERMONT / AFP)