Cet article date de plus de sept ans.

Orange n'a pas payé d'impôt sur les bénéfices pendant dix ans

Selon BFM Business.com, l'opérateur téléphonique a écopé d'un redressement fiscal record de 2,1 milliards d'euros.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Selon BFM Business.com, l'opérateur téléphonique a écopé d'un redressement fiscal record de 2,1 milliards d'euros. (ERIC PIERMONT / AFP)

De 1 à 1,5 milliard d'euros par an. C'est la somme économisée par Orange de 2000 à 2010, révèle BFM Business.com vendredi 6 septembre. Pendant ces dix ans, l'opérateur n'a pas payé d'impôt sur les bénéfices en France, grâce à de lourdes pertes et à une opération fiscale contestée.

Cette dernière, l'absorption de sa filiale Cogecom, a permis de générer 9 milliards d'euros de pertes fiscales en 2005. Le fisc a contesté cette opération, obtenant gain de cause le 4 juillet contre l'opérateur devant le tribunal administratif de Montreuil (Seine-Saint-Denis).

Orange a fait appel, mais a dû verser en attendant 2,1 milliards d'euros au fisc, un redressement fiscal record. A BFM Business.com, l'entreprise rappelle qu'elle paie d'autres impôts, pour un montant de 4 milliards d'euros en 2012. Et qu'elle s'acquitte de l'impôt sur les bénéfices depuis 2011 et le plafonnement des reports déficitaires par le gouvernement Fillon.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.