Cet article date de plus de huit ans.

Licencié pour avoir mangé deux biscuits destinés "à la casse"

Un salarié de la base logistique Intermarché de Bressols (Tarn-et-Garonne), a été licencié pour "faute grave" après avoir mangé deux biscuits destinés à la poubelle.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les salariés de la plateforme Intermarché de Bressols (Tarn-et-Garonne), en grève pour protester contre le licenciement de Joël accusé d'avoir mangé deux biscuits, le 30 novembre 2012. (MORGANE CULIE / MAXPPP)

SOCIETE - Un chauffeur de nuit à la base logistique d'Intermarché à Bressols (Tarn-et-Garonne), a été licencié pour faute grave, le 24 novembre. Après avoir terminé son service à quatre heures du matin et livré des marchandises en Haute-Garonne, il boulotte deux biscuits qui se trouvaient dans le conteneur des produits abîmés destinés "à la casse". Dénoncé par son responsable, témoin de la scène, Joël, 49 ans, est alors remercié, sans préavis ni indemnités.

"Je ne pensais que ça allait avoir toutes ces conséquences. J'ai été traité comme un voleur. Après trente ans d'ancienneté, ça fait mal au ventre", confie-t-il à La Dépêche. En signe de solidarité, ses 250 collègues se sont mis en grève et ont bloqué, vendredi 30 novembre, toute la base logistique sur laquelle était employé Joël. 

Epaulés par les syndicats, ils réclamaient sa réintégration. Finalement, l'homme a arraché un compromis à la direction. En échange d'un renoncement à poursuivre l'entreprise devant le tribunal des Prudhommes, il reçoit une indemnité de 20 000 euros. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Entreprises

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.