Les salariés de Petroplus ne veulent pas que Hollande les oublie

L'intersyndicale de la raffinerie de Petit-Couronne, près de Rouen, en redressement judiciaire, a demandé à faire un point "rapidement" avec l'équipe du président élu.

France 2 - Tiphaine de Tricornot et Nora Fadlaoui

"Malgré l'arrivée au pouvoir d'un président de gauche, notre lutte continue." L'intersyndicale CGT-CFDT-CFE/CGC de la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne (Seine-Maritime), en redressement judiciaire, a demandé mercredi 9 mai à faire un point "rapidement" avec l'équipe du nouveau président de la République, François Hollande. La présidentielle passée, les salariés ne veulent pas être les oubliés de conflits sociaux médiatisés et politisés par les candidats à l'élection.

Des employés de la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne (Seine-Maritime), le 24 février 2012.
Des employés de la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne (Seine-Maritime), le 24 février 2012. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)