Les revendications religieuses au travail ont doublé en 2015

Selon une étude de l'institut Randstad et de l'Observatoire des faits religieux en entreprise, publiée mardi 21 avril par "Le Parisien", le nombre de conflits et de revendications liés à la religion a doublé en un an dans la sphère professionnelle.

France 2
Il peut s'agir de demandes d'absence pour célébrer une fête religieuse, du port d'un signe religieux ostentatoire sur le lieu de travail, ou encore une demande d'aménagement du temps de travail. Selon l'enquête de l'institut Randstad et de l'Observatoire des faits religieux au travail (Ofre), les managers sont de plus en plus confrontés à ce type de revendications. 23% d'entre eux déclarent devoir répondre à ce type de demandes en 2015. Ils n'étaient que 12% en 2014, comme l'explique Lucie Chaumette, de France 2.
 
Deux fois plus de conflits liés à la religion en 2015
 
Les cas de conflits liés à la religion ont eux aussi doublé en un an, et triplé en deux ans. Toutes les religions sont concernées, mais certains experts reconnaissent que la grande majorité des cas tourne autour de l'islam, encore souvent méconnu des managers, et trop souvent associé au radicalisme. Parmi les salariés interrogés, 64% d'entre eux se déclarent opposés au port de signes religieux visibles sur le lieu de travail.
Le JT
Les autres sujets du JT