Les ratés de l'iOS 6, la nouvelle mise à jour d'Apple

Comme l'iPhone 5, le nouveau système d'exploitation du géant américain s'attire de vives critiques. 

L\'iPhone 5, compatible avec l\'iOS 6, est présenté dans une boutique de Tokyo (Japon), le 21 septembre 2012. 
L'iPhone 5, compatible avec l'iOS 6, est présenté dans une boutique de Tokyo (Japon), le 21 septembre 2012.  (KIYOSHI OTA / GETTY IMAGES)

ENTREPRISES - Si vous avez un iPhone ou un iPad, vous l'avez peut-être déjà téléchargé. Le nouveau système d'exploitation d'Apple, appelé iOS 6, continue de faire parler, plus d'une semaine après sa sortie. Alors que le géant américain a mis en valeur les nouveautés et corrections apportées par cette mise à jour logicielle, les internautes et la presse pointent des déceptions de taille. 

1Adieu Google Maps, bonjour les imprécisions

C'est LA disparition qui fait jaser. Apple s'est séparé de l'outil Google Maps de son rival pour son application de cartes et d'itinéraires routiers. A la place, la firme de Cupertino a choisi de s'appuyer sur un produit de son cru, sobrement intitulé "Plans".

Mais une semaine à peine après son apparition, ce nouvel outil, imprécis, est loin de convaincre. La presse informatique n'y va pas de main morte : "Un désastre", note The Business Insider (lien en anglais), "l'un des plus grands ratés (…) pour Apple", estiment Les Echos, ou encore le "premier bug de l'après Steve Jobs" pour L'Expansion. Les internautes ne sont pas en reste et n'hésitent pas à pointer les erreurs grossières de la nouvelle application par défaut d'Apple : nuages devant l'image satellite, disparition de certaines villes comme Göteborg en Suède, routes et ponts déformés, noms de rues approximatifs… Le Tumblr The amazing iOS 6 maps en donne un aperçu.

Une des bizarreries de l\'outil \"Plans\" d\'Apple, présenté dans sa nouvelle mise à jour logicielle et qui remplace Google Maps. 
Une des bizarreries de l'outil "Plans" d'Apple, présenté dans sa nouvelle mise à jour logicielle et qui remplace Google Maps.  (AP / SIPA)
 

Face à ce feu de critiques, Apple a calmé le jeu vendredi, assurant dans un communiqué n'être "qu'au tout début" de cette expérimentation. "Nous apprécions tous les retours d'expérience des utilisateurs et nous travaillons d'arrache-pied pour rendre cette expérience encore plus formidable", a insisté le géant américain, bien décidé à ne pas rester à la traîne de Google Maps. D'autant que l'application rivale devrait faire très bientôt son apparition officielle dans l'AppStore.

2Les vidéos YouTube font défaut

Autre disparition décriée : celle de l'application YouTube, qui apparaissait par défaut sur les écrans de l'iPhone et de l'iPad avant la mise à jour. "Notre licence permettant l'utilisation et l'intégration de YouTube à iOS est arrivée à son terme", a expliqué Apple pour justifier cette absence. Mais, comme pour Google Maps, il s'agit surtout pour la firme de s'éloigner de son éternel rival Google, propriétaire du site de vidéos en ligne. 

Au milieu de cette guerre Apple-Google, les habitudes des utilisateurs semblent, elles, reléguées au deuxième plan. Heureusement pour les accros aux vidéos sur iPhone et iPad, Google a pris les devants en lançant le 11 septembre - soit la veille de l'arrivée de l'iOS 6 - une application YouTube dans l'AppStore. Elle donne accès à la quasi-totalité des vidéos en ligne, moyennant dorénavant le visionnage d'une publicité, comme c'est le cas sur le site. Depuis, elle bat des records de téléchargements, selon le site Marketing Land (en anglais).

3L'horloge qui froisse les Suisses

Apple s'est aussi attiré l'attention de la Suisse avec sa mise à jour. Depuis l'installation de l'iOS 6 sur iPad, l'horloge ressemble à s'y méprendre à celle des Chemins de fer fédéraux (CFF) suisses. Son design, créé en 1994 par l'ingénieur Hans Hilfiker, a été repris "sans autorisation", note le site de la Radio Télévision Suisse (RTS).

A gauche, l\'horloge des Chemins de fer fédéraux suisses. A droite, la nouvelle horloge de l\'iPad après la mise à jour logicielle d\'Apple. 
A gauche, l'horloge des Chemins de fer fédéraux suisses. A droite, la nouvelle horloge de l'iPad après la mise à jour logicielle d'Apple.  (GAETAN BALLY / AP / SIPA)
 

Selon le site 01net.com, les CFF souhaitent conclure un contrat d'utilisation avec le géant américain, sans forcément recourir à une indemnisation. "On ne cherche pas la guerre avec Apple. On serait bêtes de se priver de cette publicité gratuite, offerte par l'entreprise qui a le plus de valeur financière et symbolique au monde", déclare ainsi la porte-parole des CFF, Patricia Claivaz, à la RTS.

4La recherche dans l'AppStore pas au point ? 

Un autre choix de design est contesté par les utilisateurs des produits Apple : la modification de l'AppStore. Il fait désormais apparaître les applications sous forme de fiche, une par une sur l'iPhone ou quatre par quatre sur l'iPad. Le blog américain Tech Crunch (lien en anglais) regrette pour sa part ce choix qui "n'incite pas à la découverte".

En outre, la recherche ne serait pas au point, selon le blog high-tech Onsoftware France. L'auteur du billet note que "chercher des applications (…) avec des termes plus généraux réserve son lot de surprises". Il illustre son propos en s'étonnant des résultats après avoir tapé des noms de jeux vidéo dans l'outil de recherche. Selon lui, "l'interface générale prend beaucoup de temps à afficher les résultats (…). Si, en plus, le premier résultat n'est pas celui que je cherche, je risque de me lasser assez vite." Notons toutefois que l'iOS 6 devrait encore être amélioré.