Cet article date de plus de six ans.

Aucun vol annulé jeudi et vendredi, le principal syndicat de contrôleurs aériens lève son préavis de grève

Le SNCTA lève son préavis de grève. Une "ultime séance de négociation" a porté ses fruits, mercredi matin. Le trafic devrait donc être normal.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le 2 août 2014, à l'aéroport d'Orly (Val-de-Marne).  (VICTORIA VIENNET / MAXPPP)

Cette annonce devrait rassurer les vacanciers. Le principal syndicat de contrôleurs aériens, le syndicat SNCTA (49,8% des voix lors des élections professionnelles), lève mercredi 1er juillet son préavis de grève pour les journées du jeudi 2 et du vendredi 3 juillet

"Suite à une ultime séance de négociation, le SNCTA, syndicat national des contrôleurs du trafic aérien, majoritaire dans la profession, lève son préavis de grève du 2 au 3 juillet", a écrit le syndicat sur son site

La Direction générale de l'aviation civile (DGAC) a indiqué à l'AFP qu'il n'y aurait par conséquent aucun vol annulé jeudi et vendredi. L'appel à la grève avait également été lancé par FO, non représentatif, et portait notamment sur le budget de la navigation aérienne, des primes et l'évolution des conditions d'emploi et de retraite.

"On est loin d'avoir tout obtenu, on est à mi-chemin"

Sur les revendications demandées, "on est loin d'avoir tout obtenu, on est à mi-chemin", commente Roger Rousseau, secrétaire national du SNCTA. Le nœud de la grève portait principalement sur la création d'une prime pour les contrôleurs participant pendant dix mois à une expérimentation d'organisation du travail plus productive.

Sur ce point, "il y aura une négociation ultérieure" sur un "complément" aux 2 500 euros promis mardi par le secrétariat d'État aux Transports, selon Roger Rousseau.

Le SNCTA avait mené, en avril, une grève de deux jours sur un motif différent, conduisant à l'annulation de 1 300 vols en France, soit 40% du trafic initialement programmé. Le mouvement social avait coûté 20 millions d'euros au transport aérien français, selon la Fédération de l'aviation marchande.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Entreprises

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.