Le cuir, une filière d'excellence peu connue

L'un des objets français les plus convoités dans le monde, après l'Airbus et les grands crus, est le sac à main.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Le sac à main fait les beaux jours de notre balance commerciale. Derrière les marques les plus prestigieuses, il y a une matière première, un savoir-faire et un artisanat souvent peu connus du grand public : celui du cuir.

Chaussures, sacs à main, intérieurs de voiture ou selles, ces objets sont tous fabriqués avec du cuir. Un cuir de très haute gamme qui s'exporte partout dans le monde. D'où viennent ces peaux brutes que les industries du luxe s'arrachent à prix d'or ?

Beaucoup de pertes

Pour le savoir, direction l'une des plus grosses tannerie françaises, en Alsace. Les peaux brutes sont stockées dans un frigo à 6 degrés. Chaque jour, 700 peaux sont travaillées, uniquement des peaux de veau. Il faut enlever les poils et la graisse sans les abîmer, puis égaliser l'épaisseur. Dernière étape, le tannage, un bain chimique pour que la peau ne pourrisse pas. Près de neuf peaux sur dix sont en fait abîmées, des défauts souvent invisibles avant le tannage.

Le JT
Les autres sujets du JT