Laine : la coopérative Ardelaine en Ardèche

Ardelaine en Ardèche est l'exemple d'une de ces entreprises transformées en Scop qui a réussi.

Sans eux, Saint-Pierreville (Ardèche) serait peut-être un village mort aujourd'hui. Voici l'histoire d'une poignée de doux rêveurs qui ont réussi à transformer la laine en véritable or blanc. Parmi eux, voici Julien Valade. Julien est tondeur de moutons professionnel. Un métier qui a bien failli disparaître. Il y a 40 ans, on ne savait plus quoi faire de la laine. Julien travaille à Ardelaine.

Fabriquer des matelas

En 40 ans, cette coopérative a su recréer localement une filière de la laine. Il a pu rester chez lui en Ardèche tout en y trouvant sa place. Cette coopérative, la voici. Après avoir été lavée, et cardée, la laine sert notamment à fabriquer des matelas. C'est la partie de Julien Wasykula. Lui a été recruté il y a quatre ans. Il s'est donc installé au village avec sa compagne. Aujourd'hui, la Scop emploie 50 personnes et recrute chaque année.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme tond un mouton dans une ferme britannique, le 28 mars 2015.
Un homme tond un mouton dans une ferme britannique, le 28 mars 2015. (MARK BOULTON / BIOSPHOTO /AFP)