Cet article date de plus de sept ans.

La France compte douze milliardaires de plus qu'en 2013

Le classement des plus grandes fortunes de France établi par "Challenges" est dominé par Bernard Arnault (LVMH), dont la fortune a augmenté de 2,7 milliards d'euros en un an, Liliane Bettencourt (L'Oreal) et Gérard Mulliez (Auchan).

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'homme d'affaires Bernard Arnault et sa femme, le 6 juin 2014 à l'Elysée. (FRED DUFOUR / AFP)

"Les Français les plus riches ne connaissent pas la crise." Les 500 plus grandes fortunes françaises ont vu leurs revenus grossit de plus de 15% en un an, atteignant une richesse globale de 390 milliards d'euros, selon le classement 2014 du magazine Challenges paru jeudi 10 juillet.

Le magazine ajoute que depuis 1996, la fortune cumulée des 500 plus riches a quintuplé, et celle des dix premiers du classement a été multipliée par plus de sept. Le classement compte ainsi 67 milliardaires, contre 55 l'année dernièreCes 390 milliards représentent un nouveau record depuis que l'hebdomadaire réalise ce classement, même si l'augmentation avait été supérieure l'année précédente (+25%). 

Bernard Arnault a gagné 2,7 milliards d'euros en un an

Le trio de tête du classement reste le même qu'en 2012, avec en 1ère position le PDG de LVMH Bernard Arnault, qui a gagné 2,7 milliards d'euros en un an pour atteindre 27 milliards. Il est suivi par Liliane Bettencourtfille du fondateur du groupe de cosmétiques L'Oréal (26 milliards), et Gérard Mulliez, fondateur du groupe de distribution Auchan (20 milliards).  

Viennent ensuite Axel Dumas, gérant du groupe Hermès (17 milliards), puis Alain et Gérard Wertheimer, de Chanel, qui passent de la huitième à la cinquième place (14,5 milliards). Serge Dassault et François Pinault, du groupe Kering, sont tous deux à la sixième place avec 13,5 milliards d'euros, devant Vincent Bolloré (10 milliards), Xavier Niel (Iliad Free, 8,5 milliards), et Pierre Castel (Castel Frères, 7,5 milliards).

La prime aux entreprises familiales

"Le constat est sans appel : les entreprises familiales vont bien, et parfois même, très bien", note Challenges. L'hebdomadaire cite en exemple Altrad, le leader européen de l'échafaudage et de la location de bétonnières. C'est la 61e fortune française avec un 1 milliard d'euros.

Par ailleurs, Challenges note qu'une fois leur fortune faite, de nombreux riches dirigeants choisissent d'investir dans l'hôtellerie et la restauration, à l'image de Stéphane Courbit, Arthur ou Patrice Pichet. S'il y a quelques années, le vignoble attirait les plus riches, Challenges note qu'aujourd'hui, ce sont "les étoiles des hôtels".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Entreprises

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.