Cet article date de plus de deux ans.

Mathieu Gallet a déposé un recours contre son éviction de la présidence de Radio France

L'ex-président de Radio France, Mathieu Gallet, a déposé un recours deux mois après son éviction par le CSA, a appris franceinfo jeudi.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Mathieu Gallet, le 16 novembre 2016, au tribunal de Créteil. (THOMAS SAMSON / AFP)

L'ancien patron de Radio France, Mathieu Gallet, a déposé un recours, vendredi 30 mars, devant le Conseil d'État pour contester son éviction décidée par le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) fin janvier, a appris franceinfo jeudi 5 avril auprès de l'institution.

Le CSA avait annoncé le 31 janvier sa décision de révoquer Mathieu Gallet de la présidence de Radio France quelques jours après sa condamnation en première instance pour favoritisme lorsqu'il dirigeait l'INA, entre 2010 et 2014. Ses avocats avaient fait appel de cette décision de justice. Après sa révocation, une première, ces derniers avaient dénoncé une pression de l'État sur l'organe de régulation de l'audiovisuel.

Jusqu'à 270 000 euros d'indemnités

Contacté par franceinfo, jeudi, le Conseil d’État a indiqué que ce dossier sera examiné d’ici "plusieurs semaines". Une fois que l’audience sera fixée, la plus haute cour administrative donnera sa décision "15 jours à trois semaines après l’audience", a-t-elle précisé.

Si le Conseil d'État statuait en sa faveur, Mathieu Gallet ne pourrait pas retrouver sa place à la tête de Radio France, son successeur devant être désigné au plus tard le 14 avril par le CSA. Mais il pourrait cependant espérer toucher entre 223 000 et 270 000 euros d'indemnités, en compensation de l'interruption de son mandat.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.