Le PDG de Radio France, Mathieu Gallet, condamné à un an de prison avec sursis dans l'affaire de "favoritisme" présumé à l'INA

Mathieu Gallet, PDG de Radio France, a été condamné, lundi par le tribunal de Créteil (Val-de-Marne) à un an de prison avec sursis dans l'affaire de "favoritisme" présumé à l'INA. Il va faire appel.

Le PDG de Radio France, Mathieu Gallet, le 5 décembre 2017, à Paris.
Le PDG de Radio France, Mathieu Gallet, le 5 décembre 2017, à Paris. (MAXPPP)

Le PDG de Radio France Mathieu Gallet a été condamné, lundi 15 janvier, par le tribunal correctionnel de Créteil (Val-de-Marne) à un an de prison avec sursis pour "favoritisme" pendant son mandat à la tête de l'Institut national de l'audiovisuel (INA). Mathieu Gallet, qui a présidé l'INA entre 2010 et 2014, a également écopé d'une amende de 20 000 euros.

Président de l'INA de 2010 à 2014

Mathieu Gallet va faire appel, ont annoncé ses avocats à l'annonce de sa condamnation. Le tribunal s'est montré plus clément que le parquet qui réclamait 18 mois de prison avec sursis et 40 000 euros d'amende. Le PDG de Radio France, 41 ans, est soupçonné d'avoir "favorisé" deux sociétés de conseil, auxquelles l'établissement public a versé plus de 400 000 euros.

Par ailleurs, Mathieu Gallet, a porté plainte contre le parquet de Créteil pour "violation du secret de l'enquête" dans cette affaire. Le président de Radio France reproche au parquet de Créteil d'avoir informé la presse avant lui de son renvoi en correctionnel dans ce dossier.