Feuilleton : les ouvriers de l'excellence (5/5)

Les finales se terminent, un moment délicat pour tous les candidats pâtissiers, fleuristes et tailleurs de pierre. 

Voir la vidéo
FRANCE 2

Le montage est le moment le plus délicat de la finale des Meilleurs ouvriers de France tailleurs de pierre. Les candidats assemblent les quatre blocs qui constituent leur colonne. Plusieurs candidats peuvent être titrés chaque année, il n'y a pas de compétition directe entre eux, alors ils s'aident. Il faut au moins quatre personnes pour ajuster le chapiteau des colonnes pour un poids total de plus de 350 kilos. Du côté de la finale art floral, c'est la cinquième épreuve. Les candidats ont 4h30 pour réaliser un paravent avec des éléments imposés comme des rondins, des plantes rares et des plumes de paon. Pendant ce temps, le jury note une réalisation de la veille : une grande sculpture imaginée à partir d'un ballot de paille. 

Cinq pâtissiers sacrés 

Au château de Ferrières (Seine-et-Marne), près de Paris, le buffet est prestigieux. Les candidats pâtissiers exposent leurs oeuvres à l'intention du jury, de grandes sculptures en sucre et en chocolat. Le président du jury fait le tour des stands. Pour tous les concurrents, c'est l'attente avant le verdict. Cinq cette année sont sacrés Meilleur ouvrier de France. Pour les autres catégories, les résultats peuvent prendre plusieurs semaines. Chez les tailleurs de pierre, Gérald ne sait toujours pas si sa colonne a convaincu le jury tandis que Michael vient d'apprendre qu'il a réussi dans la catégorie art floral. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Les artisans sont en lice pour le prix du Meilleur Ouvrier de France. 
Les artisans sont en lice pour le prix du Meilleur Ouvrier de France.  (France 2)