Cet article date de plus de cinq ans.

Environnement : polémique autour de l'entreprise Alteo de Gardanne

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Environnement : polémique autour de l'entreprise Alteo
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Pointés du doigt, les dirigeants de l’usine assurent tout faire pour réduire leur impact environnemental sur les calanques de Marseille.

 

L'usine Alteo de Gardanne (Bouches-du-Rhône) : 122 ans qu'elle produit de l'albumine, à partir d'une terre rouge, la bauxite. Jusqu'en décembre dernier, l'entreprise rejetait ses résidus, les fameuses boues rouges, via un tuyau jusqu'à Cassis puis sous l'eau, au cœur du Parc national des Calanques.

L'usine contre-attaque

Une hérésie pour Gérard Carrodano, l'un des rares pêcheurs qui combattent ouvertement l'entreprise. "Le fond de l'océan est tapissé de résidus d'un industriel", dénonce-t-il. Aujourd'hui, il n'y a plus de boues rouges, mais l'entreprise Alteo rejette des effluents liquides, à condition de ne pas dépasser certains seuils de toxicité, ce qu'elle ne respecte pas toujours. Le préfet l'a donc mise en demeure cet été et lui a laissé deux mois pour abaisser ses taux de mercure et de zinc notamment. L'entreprise contre-attaque et ouvre ses portes aux journalistes pour montrer sa bonne volonté à réduire ses rejets.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Entreprises

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.