EDF : le cri d'alarme

L'âge d'or d'un fleuron de l'énergie est terminé. EDF vient de publier ses comptes ce 16 février et demande de l'aide à l'État.

FRANCE 2

EDF appelle au secours. Acteur majeur de l'énergie, le groupe révèle ce mardi 16 février que ses bénéfices ont été divisés par trois en 2015. Cela représente plusieurs milliards d'euros en moins dans les caisses, alors que l'entreprise va faire face à des investissements colossaux dans les années à venir.

Maintenance, construction, Areva...

En première position des dépenses : la maintenance des 58 réacteurs nucléaires vieillissants que possède EDF en France. Un investissement de près de 50 milliards d'euros. Mais il y a aussi le projet de construction de deux nouveaux réacteurs en Grande-Bretagne, pour 23 milliards d'euros. Par ailleurs, EDF doit aussi venir en aide à Areva : pour racheter l'activité de fabrication des réacteurs de l'entreprise, le groupe devra débourser 1,2 milliard d'euros. Enfin, il a fallu mettre 800 millions d'euros de côté, pour prévoir l'enfouissement de déchets nucléaires en Haute-Marne.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le siège du groupe EDF, à la Défense (Hauts-de-Seine), le 4 août 2015.
Le siège du groupe EDF, à la Défense (Hauts-de-Seine), le 4 août 2015. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)