Castres : les salariés d'une entreprise condamnée se mobilisent

Les salariés d'une entreprise condamnée à la fermeture par la multinationale qui l'a rachetée exigent des comptes. France 2 les a suivis en Écosse.

FRANCE 2

30 salariés du groupe Wheir ont quitté leur entreprise de Castres, pour Glasgow en Ecosse afin de rencontrer le patron de la multinationale qui les a acheté. "Il faut qu'ils nous donnent des réponses (...) surtout qu'ils donnent des solutions alternatives pour sauver un maximum d'emploi", témoigne Jean-Philippe Ramade, élu au CE de Wheir Minerals.
Depuis quatre mois, ils se battent pour éviter la fermeture de leur site de Castres, voulue par la multinationale. Les salariés ont le sentiment d'être sacrifiés. "C'est encore plus dur de savoir qu'on va être licencié alors qu'on générait des bénéfices", ajoute un salarié.

10% de rallonge budgétaire

La filiale française avait fait près de trois millions d'euros de bénéfices en 2013. Les pompes fabriquées ici sont réputées de bonne qualité. Ils croient en un avenir possible et à un repreneur possible.
Après quatre heures de discussion, les salariés ont obtenu 10% de rallonge budgétaire pour le plan de sauvegarde de l'emploi, en échange d'un arrêt de la lutte. Les repreneurs ont jusqu'au 23 mars pour se présenter.

Le JT
Les autres sujets du JT