Cet article date de plus de sept ans.

BNP Paribas dans le rouge après l'amende des Etats-Unis

La banque française subit une lourde perte, de 4,3 milliards d'euros au deuxième trimestre.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'entrée d'une agence BNP Paribas à Lille (Nord), le 24 juin 2014. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

L'amende infligée par les Etats-Unis plombe sans surprise les comptes de BNP Paribas, publiés jeudi 31 juillet. Au deuxième trimestre 2014, le premier groupe bancaire français a essuyé une lourde perte, de 4,3 milliards d'euros. Accusée d'avoir réalisé des opérations en dollars avec des pays sous embargo économique américain, la banque a accepté, fin juin, de payer une amende historique de 6,6 milliards d'euros pour échapper à un procès.

BNP Paribas, qui avait provisionné 798 millions d'euros, a enregistré dans ses comptes trimestriels une charge exceptionnelle de 5,95 milliards d'euros, dont 5,75 milliards d'euros pour payer l'amende et 200 millions dans le cadre des mesures qu'elle doit mettre en place pour éviter que ces faits se reproduisent. Hors éléments exceptionnels, son bénéfice net ressort en hausse de 23,2%, à 1,9 milliard d'euros

Il s'agit de la première perte trimestrielle de l'établissement depuis la fin 2008, lorsque celui-ci avait souffert, comme le reste du secteur financier, des conséquences de la faillite de Lehman Brothers.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Amende de la BNP

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.