Trains électriques : le Français Alstom décroche un contrat géant de 269 millions d'euros au Danemark

La compagnie ferroviaire publique DSB compte acheter au total 150 rames, destinées à remplacer un parc diesel vieillissant.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le constructeur français Alstom va fabriquer et assurer la maintenance d'au moins 100 trains électriques au Danemark. (DSB)

Le constructeur français Alstom a décroché un contrat de 269 millions d'euros pour la fabrication, la livraison et la maintenance d'au moins 100 trains électriques au Danemark, a annoncé le gouvernement danois, lundi 12 avril. L'entreprise ferroviaire publique DSB prévoit même d'en acheter 150 au total, explique son communiqué (en danois), ce qui représente un investissement "supérieur à 20 milliards de couronnes danoises (2,7 milliards d'euros)" pour l'achat des rames et leur entretien.

Les nouveaux trains Coradia Stream, qui doivent être livrés entre 2024 et 2029, devraient être utilisés au niveau national pour assurer la liaison entre l'est et l'ouest du Danemark, ainsi que dans certaines parties du trafic ferroviaire régional. "Avec la commande de ces nouvelles rames électriques, nous pouvons espérer d'ici quelques années l'abandon des trains diesel vieillissants", s'est félicité Peter Schütze, président du conseil d'administration de DSB. Il s'agit du plus gros investissement financier jamais réalisé par cette compagnie.

Présent au Danemark depuis 1999, Alstom y a déjà livré plus de 650 trains, dont le réseau express régional de Copenhague (S-tog), et travaille actuellement à l'installation d'un système de signalisation embarqué répondant aux standards européens ERTMS – pour "European Rail Traffic Management System" ou en français : système européen de gestion du trafic ferroviaire.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.