Algérie. Renault aura trois ans d'exclusivité sur le marché

Aucun constructeur étranger ne pourra bénéficier d'un accord similaire avec l'Algérie pendant cette période.

Le président de la République, François Hollande, et son homologue algérien, Abdelaziz Bouteflika, le 19 décembre 2012 à Alger (Algérie).
Le président de la République, François Hollande, et son homologue algérien, Abdelaziz Bouteflika, le 19 décembre 2012 à Alger (Algérie). (PHILIPPE WOJAZER / POOL)

Une exclusivité de trois ans. C'est ce qu'a négocié Renault avec les autorités algériennes, selon le ministre de l'Industrie algérien, Chérif Rahmani, jeudi 20 décembre. Le constructeur français, qui a signé mercredi en présence des présidents François Hollande et Abdelaziz Bouteflika un accord définitif pour la construction d'une usine en Algérie, aura donc l'exclusivité du marché algérien.

Durant cette période, "aucune société publique algérienne n'a le droit de conclure un accord similaire avec un autre constructeur étranger pendant les trois prochaines années", a expliqué Chérif Rahmani. "L'accord initial entre l'Algérie et Renault prévoyait une exclusivité de cinq ans pour le constructeur français sur le marché algérien. L'Algérie n'a pas accepté et la durée a donc été réduite à trois ans", a-t-il déclaré.

Le marché algérien, l'un des plus importants d'Afrique

Dans dix-huit mois, Renault devra commencer par produire 25 000 unités par an pour arriver "rapidement à 75 000 unités dont une partie sera exportée vers d'autres pays hors Union européenne", selon lui. Cette co-entreprise sera détenue à 51% par l'Etat algérien, le constructeur français se retrouvant avec 49%, conformément à la loi algérienne.

Les autorités algériennes estiment que le coût pourrait atteindre environ un milliard d'euros sur la durée. Le marché algérien de l'automobile est l'un des plus importants d'Afrique. Durant les neuf premiers mois de 2012, l'Algérie a importé 418 665 véhicules pour une valeur de 3,677 milliards d'euros. Renault est le constructeur numéro un en Algérie avec près de 100 000 véhicules vendus en 2012.