Entreprises : accompagner les faillites

Malgré les aides mises en place par le gouvernement, de très nombreuses petites entreprises pourraient ne pas résister à la crise. Quelles solutions pour les professionnels avant la faillite ?

France 2

Il y a deux ans, Stéphane Bougaud, moniteur de conduite de vitesse, s'est lancé dans l'auto-entreprenariat avant de se rendre compte de ses lacunes. "Je ne sais pas ce que c'est que le marketing, je ne sais pas gérer les réseaux sociaux donc d'une manière générale, je ne sais pas me vendre". Le confinement provoque chez lui un déclic. Il contacte l'association "Second Souffle" qui accompagne les entrepreneurs, un suivi gratuit. 

Demander les aides de l'État 

Comment une entreprise en difficulté peut-elle s'en sortir ? "La première chose à faire est de demander au plus vite les aides de l'État, explique Chloé Tixier sur le plateau de France 2, mercredi 16 décembre. C'est parfois difficile de s'y retrouver, mais il en existe plusieurs comme le fonds de solidarité ou le prêt garanti par l'État". C'est rare, mais il est possible que l'assureur prenne en charge une partie des pertes d'exploitation. "Le chef d'entreprise peut entamer une période de conciliation, explique Chloé Tixier. La justice lui donne dix mois pour trouver un accord à l'amiable avec ses créanciers. Si cela ne suffit pas, il y a la procédure de sauvegarde : le patron peut continuer d'exercer tout en demandant le gel de ses dettes et étaler le paiement sur une durée de dix ans maximum". 

Le JT
Les autres sujets du JT
La demande pour bénéficier du fonds de solidarité destiné aux entreprises fragilisées par le Covid-19 se fait sur le site impots.gouv.fr, comme ici illustré le 31 mars 2020. 
La demande pour bénéficier du fonds de solidarité destiné aux entreprises fragilisées par le Covid-19 se fait sur le site impots.gouv.fr, comme ici illustré le 31 mars 2020.  (ROMAIN LONGIERAS / HANS LUCAS / AFP)