Complément d'enquête, France 2

VIDEO. Séisme du 4 décembre : une centrale de géothermie a fait trembler l'Alsace

A Strasbourg, la terre a tremblé il y a quelques semaines. En cause, non pas la nature, mais des tests réalisés par une entreprise de géothermie profonde. "Complément d'enquête" sur une technologie et un projet controversés.

C'était le 4 décembre 2020 juste avant 7 heures du matin. Sur l'antenne de France Bleu Alsace, les témoignages font exploser le standard. "Un gros boum", "les murs qui tremblent"... La forte secousse qui a réveillé ces auditeurs en sursaut était un tremblement de terre... d'une magnitude de 3,5 sur l'échelle de Richter, tout de même. Une auditrice, Nathalie, confie sa "peur que ce soit la géothermie profonde". "Et je n'aimerais pas qu'ils attendent qu'une maison s'écroule pour intervenir", s'effraie-t-elle.

Trois secousses dans la matinée, induites par l'activité humaine

Nathalie avait raison : la cause de ce séisme, c'est bien l'activité d'une centrale de géothermie profonde. Elle a été installée à une dizaine de kilomètres de Strasbourg par la société Fonroche, qui a reconnu son implication dans les trois secousses qui ont marqué cette matinée du 4 décembre. Des secousses qui n'ont donc rien de naturel, mais sont induites par l'activité humaine.

Quel est le principe de cette technologie qui vise à capter l'énergie géothermique ? L'eau chaude contenue dans le sous-sol est pompée, puis réinjectée une fois sa chaleur prélevée. Les calories obtenues serviront à produire du chauffage ou de l'électricité. Une énergie dite renouvelable sur laquelle la France comptait pour sa transition énergétique...

Habitants effrayés et maisons fissurées

La centrale était censée fournir "26 000 logements en chauffage, et au moins 15 000 foyers en électricité", explique Michèle Kannengieser, maire de La Wantzenau, la commune où le séisme a été ressenti le plus fortement. Elle a accompagné les journalistes de "Complément d'enquête" chez certains riverains qui ont vu leur maison se fissurer, parfois largement. Au lendemain du séisme, ils étaient 400 à déclarer un sinistre. Alors ici, la géothermie profonde, même les "écolos dans l'âme" ne veulent plus en entendre parler...

Face au risque et à "une anxiété qu'on a du mal, aujourd'hui encore, à apaiser" et qui préoccupe l'élue de La Wantzenau, la préfète a ordonné l'arrêt définitif de la centrale, et suspendu trois projets similaires dans le département.

Extrait de "Quand les hommes font trembler la terre", un reportage à voir dans "Complément d'enquête" le 21 janvier 2021.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

Après le séisme de décembre, \"Complément d\'enquête\" sur la centrale de géothermie qui fait trembler l\'Alsace
Après le séisme de décembre, "Complément d'enquête" sur la centrale de géothermie qui fait trembler l'Alsace (COMPLÉMENT D'ENQUÊTE/FRANCE 2)