Suez-Veolia : la CFE-CGC promet une nouvelle mobilisation, "très forte" et "beaucoup moins" pacifique

Le syndicat accuse le gouvernement de ne pas "écouter" et de ne pas avoir pris des mesures pour sauver l'emploi comme il l'a fait pour Renault.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Journee de mobilisation de l'intersyndicale de Suez contre l'offre de Veolia, devant la Tour Engie, le 22 septembre 2020. (AURELIEN MORISSARD / MAXPPP)

La CFE-CGC de Suez promet de nouvelles actions, après l'accord d'Engie pour la vente de ses parts à Veolia, un rapprochement qui fait craindre de nombreuses suppressions d'emplois dans les rangs de la direction et des syndicats de Suez. "On va le faire beaucoup moins pacifiquement", prévient Éric Guillemette, représentant syndical, auprès de France Culture.

"Il y avait des moyens de blocage"

"Aujourd'hui, on se rend compte que le gouvernement ne nous écoute pas. On a beaucoup de députés derrière nous, beaucoup d'élus derrière nous, beaucoup de salariés. On sort d'une crise majeure, peut-être une deuxième qui arrive, et on fait encore du démantèlement, de la perte d'emploi", poursuit Éric Guillemette, qui estime qu'aujourd'hui "il y avait des moyens de blocage. On est capable de le faire chez Renault, de le faire dans d'autres sociétés. Mais là on a deux grands groupes qu'il faut absolument aider, et on est en train d'en démanteler l'un des deux".

Le représentant de la CFE-CGE promet donc de durcir le ton. "On a fait trois grèves pour globalement faire voir notre mécontentement. On n'a pas été reçus, on n'a pas été entendus", constate-t-il.

On a d'autres actions, on a des moyens beaucoup plus forts, on est sur des métiers qui servent la population. 

Éric Guillemette, représentant syndical

à France Culture

"On va faire une mobilisation, la date est fixée, les mobilisations sont fixées, mais elle sera très forte, que l'on fasse voir que là on est présents. On va pas le faire dans la première méthode, c'est-à-dire qu'on va le faire beaucoup moins pacifiquement", menace-t-il.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Energie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.