Hausse des prix du gaz : Jean Castex promet d'agir si besoin sur le "levier fiscal" au printemps 2022

Interrogé lors des questions au gouvernement ce mardi par une député, le Premier ministre a indiqué qu'un amendement serait déposé au projet de budget 2022.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Premier ministre Jean Castex, devant l'Assemblée nationale à Paris, le 5 octobre 2021. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Agir sur la fiscalité si les prix du gaz ne baissent pas d'ici au printemps 2022. C'est la promesse faite par le Premier ministre, Jean Castex, ce mardi 5 octobre. Il s'est engagé à "agir sur le levier fiscal en cas de nécessité", si "les cours internationaux du gaz ne rebaissent pas au printemps" 2022. Pour rappel, un "bouclier tarifaire" est déjà prévu jusqu'en avril.

Interrogé lors des questions au gouvernement par la cheffe des députés PS Valérie Rabault, le chef du gouvernement a indiqué qu'un amendement serait déposé au projet de budget 2022 afin "d'abaisser les taxes spécifiques qui pèsent sur le prix du gaz" dans l'hypothèse où "les prix du gaz ne baisseraient pas à la hauteur de ce qu'ils augmentent aujourd'hui".

"Ce qui importe pour les usagers, c'est que leur facture n'augmente plus", a insisté le Premier ministre, en assurant "protéger le pouvoir d'achat" des Français.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Energie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.