Environnement : en Gironde, un projet de parc solaire fait polémique

L’arrivée d’une centrale photovoltaïque en Gironde fait polémique. Pour la construire et permettre d’alimenter en électricité propre 600 000 habitants, il faudrait couper 1 000 hectares de pins.

France 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Le village de Saucats, en Gironde, est niché au milieu d’une immense forêt de pins maritimes, qui pourraient être remplacés par une mer de panneaux photovoltaïques, relate l’édition du jeudi 21 janvier du 13 Heures. Le projet prévoit le déboisement de 1 000 hectares pour construire le plus grand parc solaire de France, capable de produire assez d’électricité pour assurer la consommation annuelle de 600 000 personnes.

Une promesse de plantation d’arbres

Si l’État autorise le projet, les investisseurs promettent de planter des arbres ailleurs. Une promesse qui ne convainc pas le représentant d’une association environnementale hostile au projet. Les panneaux solaires sont très intéressants quand ça vient se placer sur des zones artificielles, parce qu’on ne perd pas de capacité de capter du CO2”, explique Philippe Barbedienne, président de Sepanso. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président du syndicat des professionnels de l\'énergie solaire attend des mesures concrètes, après la présentation du plan solaire par le gouvernement.
Le président du syndicat des professionnels de l'énergie solaire attend des mesures concrètes, après la présentation du plan solaire par le gouvernement. (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)