Energie : un échange gagnant-gagnant entre la France et l'Allemagne ?

Publié Mis à jour
Energie : un échange gagnant-gagnant entre la France et l'Allemagne ?
Article rédigé par
J. Bigard, S. Agrabi, L. Latour, L. Desbonnet - France 2
France Télévisions

En vue de l'hiver, la France et l'Allemagne pourraient s'entraider en s'échangeant du gaz et de l'électricité. Une opération qui pourrait s'avérer gagnant-gagnant.

La France qui s’éclaire grâce à l’Allemagne, l’Allemagne qui se chauffe grâce à la France. Voilà la possible solution pour passer l’hiver un peu plus sereinement. Un gaz bien plus utilisé outre-Rhin pour faire fonctionner leur industrie. Un chiffre qui monte à 85 milliards de mètres cube par an contre environ 41 milliards pour la France. "Pour la première fois depuis très longtemps, la France est exportatrice de gaz vers l’est de l’Europe", confiait lundi 5 septembre, le Président Emmanuel Macron.

"L’objectif de Vladimir Poutine est de diviser les Européens"

En échange, l’Allemagne fournirait du courant à la France, car l’Hexagone est en manque d’électricité. Une partie du parc nucléaire sera encore en maintenance à l’approche de l’hiver. De plus, si les 56 réacteurs nucléaires tournaient à plein régime, le pays aurait tout de même besoin de l’électricité allemande en cas de grand froid. En 2019, la France avait déjà dû importer pendant 25 jours. Une solution qui pourrait faire éviter le fiasco des détournements observés lors des premières semaines du Covid-19. "L’objectif de Vladimir Poutine est de diviser les Européens, confie Thomas Pellerin-Carlin, directeur du centre énergie de l’institut Jacques Delors. Donc soit on joue collectif et on réussira à surmonter cet hiver, et les prochains qui seront également difficiles, soit on joue solo et dans ce cas, on tombera un par un."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.