Énergie : le grand retour du charbon après la crise sanitaire

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Énergie : le grand retour du charbon après la crise sanitaire
franceinfo
Article rédigé par
J. Bigard, B. Briffaut, A. Forget, A. Tribouart, M. Boyer, A. Bhat, L. Lavieille - franceinfo
France Télévisions

Alors que les prix de l'énergie flambent, notamment pour le gaz, le charbon, moins coûteux à produire que l'énergie, revient au premier plan post-crise sanitaire. Mais les répercussions environnementales sont inquiétantes.

Dans l'après-crise sanitaire, et avec la reprise, le charbon apparaît comme le grand gagnant des énergies. La Russie, l'Allemagne ou encore la Chine ont tous investi dans la production de centrales à charbon. Une hausse de 14% a même été constatée en Chine, où le pays fait face à des pénuries. C'est également le cas en Inde, où 70% de l'électricité provient du charbon. Les 13 jours de stock du pays ont fondu en seulement quatre jours.

Des conséquences désastreuses pour l'environnement

Le continent asiatique n'est pas le seul à s'arracher le charbon : il revient également à la mode en Europe. Au Royaume-Uni, en Allemagne, en Italie, mais aussi en France, où une hausse de 43% a été constatée dans la production de centrales à charbon. Le minerai noir profite de la flambée des prix du gaz de cette dernière année. "Les prix du gaz ont atteint des niveaux historiquement élevés", précise Philippe Chalmin, professeur à l'université Paris Dauphine-PSL. Cependant, les conséquences pourraient être désastreuses pour l'environnement. En effet, une centrale à charbon rejette deux fois plus de CO2 qu'une centrale à gaz.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.