Énergie : la fin des chaudières au fioul neuves à partir du vendredi 1er juillet

Publié
À partir du 1er juillet : fin des chaudières au fioul
Article rédigé par
M.-C. Delouvrié, D. Breysse, F. Reboul - France 2
France Télévisions

À partir du vendredi 1er juillet, il est désormais interdit d’installer des chaudières à fioul neuves. On pourra toujours entretenir celles que l'on a déjà et faire de petites réparations, mais en cas de grosse panne, il faudra tout changer.

Un particulier vient d’acquérir une maison de 155 mètres carrés à Portet-sur-Garonne (Haute-Garonne), chauffée jusqu’ici grâce à une chaudière au fioul. Vieille de 40 ans, il a décidé de s'en débarrasser. Pour en changer, il n’a plus le choix. À compter de vendredi 1er juillet, toute vente de chaudière au fioul traditionnelle neuve est interdite, pour limiter les émissions de CO2. Une aubaine pour les chauffagistes. "Il y a les contrats, il y a aussi mettre en place des solutions qui sont plus économiques pour le client, mais également plus écologiques", indique Yannick Matharon, chauffagiste pour Peruzzo.

3,5 millions de logements en France sont concernés

Le chauffagiste préconise notamment au particulier de Haute-Garonne l’installation d’une pompe à chaleur. Si vous possédez une chaudière au fioul qui fonctionne, vous pouvez toutefois continuer à l’utiliser et à la réparer si nécessaire. Trois millions et demi de logements en France sont concernés, surtout en zone rurale. La chaudière au fioul pourra encore être installée à titre tout à fait exceptionnel, "quand il n’est pas possible par exemple de se raccorder au réseau de gaz", explique Florence Clément, responsable de la communication grand public chez Ademe.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.