Électricité : les barrages hydroélectriques sont-ils menacés d'un manque d'eau ?

Publié
Électricité : les barrages hydroélectriques sont-ils menacés d'un manque d'eau ?
FRANCE 2
Article rédigé par
E. Prigent, M-P. Samitier, J.-P. Rivalain - France 2
France Télévisions


La sécheresse peut également mettre en péril la production d’électricité car les barrages hydroélectriques fonctionnent grâce aux retenues d’eau et leurs niveaux pourraient baisser. Le premier producteur, EDF, prend ce risque au sérieux alors que l’hydroélectricité représente 12 % du total produit en France


Alors que la sécheresse sévit déjà, ils sont placés sous haute surveillance. Les barrages hydroélectriques sont la deuxième source d’énergie en France. Parmi eux, des barrages sont situés dans le sud de Lyon. En cet après-midi du jeudi 19 mai, il affichait des débits plus faibles que d’habitude. ‘’On devrait être en temps normal pour un mois de mai à peu près 30 % au-dessus’’, estime Pierre-Jean Grangette, directeur de la valorisation de l’énergie à la compagnie nationale du Rhône.

12 % d’hydroélectricité en France

Au premier trimestre 2022, la compagnie nationale du Rhône a produit 10 % d’hydroélectricité en moins. Pour EDF, c’est même 30 % de moins. Mais la filière ne se montre pas encore alarmante pour le moment. Il y a un très bon niveau de réserve en montagne. ‘’Nous sommes dans une situation exceptionnelle (…) mais c’est aussi une situation que nous avons déjà connue par le passé’, explique Jean-Charles Galland, président de la commission hydroélectricité d’EDF. L’an dernier, l’hydroélectricité a représenté 12 % du mixte énergie en France.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.