Crise énergétique : une commune des Alpes-Maritimes utilise des noyaux d'olives pour se chauffer

Publié Mis à jour
Crise énergétique : une commune des Alpes-Maritimes utilise des noyaux d'olives pour se chauffer
Article rédigé par
France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur, F. Roche, S. Neuquelman, F. Touitou - France 3
France Télévisions
Des noyaux d'olives sont utilisés pour chauffer une partie des bâtiments communaux au Broc, dans les Alpes-Maritimes. L'économie pour la mairie est comprise entre 3 000 et 5 000 euros par an.

Dans la commune du Broc (Alpes-Maritimes), des noyaux d'olives sont utilisés pour se chauffer. Dans un moulin, les noyaux sont concassés afin d'être transformés en combustible, puis sont envoyés dans une chaudière. Gourmand en énergie, le moulin tourne depuis plusieurs années grâce aux noyaux d'olives. Le surplus est utilisé pour chauffer des bâtiments communaux. L'économie pour la mairie est comprise entre 3 000 et 5 000 euros par an.

La crèche et la médiathèque en profitent

"Ce n'est pas que de l'économie financière, c'est aussi l'idée qu'un produit qui est un déchet devienne une matière première", explique Philippe Heura, maire du Broc. La crèche et la médiathèque sont en partie chauffées grâce aux noyaux d'olives. La température est satisfaisante. L'astuce énergétique de ce village d'utiliser les noyaux d'olives porte un nom, ou plutôt une expression : être au four et au moulin.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.