Crise énergétique : comment des fournisseurs d'électricité proposent de récompenser les clients les plus sobres cet hiver

Plusieurs fournisseurs d'énergie offrent des incitations financières pour limiter la consommation d'électricité pendant les heures de pointe. Cet hiver, les dispositifs se multiplient.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Des lignes à haute tension à Vigy (Moselle).  (THIERRY GRUN / ONLY FRANCE / AFP)

L'Europe se prépare à un hiver difficile. Pour éviter les coupures d'électricité, notamment pendant les pics de consommation, plusieurs fournisseurs d'énergie vont mettre en place des mécanismes d'incitation financière auprès de leurs clients, afin qu'ils baissent leur consommation. TotalEnergies a notamment annoncé, mercredi 28 septembre, le versement d'une prime pouvant aller jusqu'à 120 euros à ceux qui feront des efforts cet hiver. Franceinfo fait le point sur les dispositifs proposés aux clients de trois fournisseurs.

Une prime de 30 à 120 euros pour TotalEnergies

Le groupe pétrolier TotalEnergies ne produit pas que du carburant. Il est aussi fournisseur d'électricité. Pour inciter ses clients à réduire leur consommation, il promet une récompense à ses clients "en fonction du pourcentage de leurs efforts". Dès 5% d'économies pendant l'hiver, une remise de 30 euros sera versée. Elle pourra aller jusqu'à 120 euros si le client atteint 20% d'économies d'énergies. Concrètement, le fournisseur comparera les consommations entre novembre 2022 et mars 2023 avec celles de la même période en 2021 et 2022.

Cette aide, versée au mois d'avril 2023 sous forme de réduction de facture, ne bénéficiera toutefois pas aux nouveaux clients. Pour y avoir droit, il faudra, en plus des économies réalisées, être abonné depuis novembre 2021 au moins, ne pas avoir changé de logement depuis, et être équipé d'un compteur Linky "communicant" (qui permet de suivre la consommation électrique en direct). Au total, 3 millions de foyers sont concernés, selon le groupe. "Cette prime vient s'ajouter aux économies réalisées par le client grâce à sa baisse de la consommation", souligne TotalEnergies dans son communiqué.

Des défis à la journée avec Engie

Pour inciter quelque 5 millions de clients à consommer moins d'électricité, Engie a décidé de leur lancer des défis. Au programme à partir de mi-octobre : un objectif de réduction journalier établi sur les consommations des semaines précédentes. Ces initiatives seront notamment lancées en fonction des besoins du réseau et de la météo. "Entre un et trois jours avant le jour dit, on lance un défi 'Mon Bonus Engie'", explique à l'AFP Marion Deridder-Blondel, directrice marketing particuliers chez Engie France. L'ambition est de réduire de 10 à 20% sa consommation pour un bénéfice allant de 5 à 10 euros "à chaque défi réussi", selon l'entreprise.

Engie doit lancer une campagne de souscription début octobre, "les clients devant consentir à donner leurs données journalières", à travers leur compteur Linky, précise le fournisseur. "C'est un double bénéfice pour eux, ajoute Engie. D'une part, ils réduisent leur facture et ils se verront restituer une somme d'argent en fonction de leur profil consommateur".

Avec EDF, des jours et des heures moins chers

Pour les clients EDF, certaines incitations existent depuis de nombreuses années. Le fournisseur propose ainsi l'option "Tempo" qui offre des tarifs moins élevés lors des jours et des heures où il y a moins de tension sur le réseau (jours bleus et blancs). A l'inverse, les jours de forte demande en électricité (22 jours de pointe en hiver), rouges, sont facturés plus chers. Le fournisseur propose à ses clientun calendrier afin de connaître les jours de tension avec un peu d'avance.

Cette option, qui vise à équilibrer l'offre et la demande, intègre aussi le dispositif d'heures creuses (fixées par le gestionnaire de distribution d'électricité Enedis), qui incite les clients à reporter leur consommation en dehors des heures où la demande est la plus forte, afin de faire des économies. Concrètement, aux tarifs affichés le 1er septembre 2022, le kilowattheure est facturé 0,1272 euro un jour bleu en heure pleine, contre 0,5486 euro pour un jour rouge.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Crise énergétique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.