Cet article date de plus de huit ans.

Emplois d'avenir : le Sénat donne à son tour le feu vert

Après l'Assemblée nationale, le Sénat a adopté le projet de loi créant les emplois d'avenir, dans la nuit du mardi 24 au mercredi 26 septembre. Les premiers contrats devraient être signés le 2 novembre.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (SEBASTIEN RABANY / AFP)

POLITIQUE - Des emplois, dans un avenir tout proche. Après l'Assemblée nationale, le Sénat a adopté à son tour le projet de loi qui va créer des emplois d'avenir pour des jeunes peu ou pas qualifiés, dans la nuit du mardi 25 au mercredi 26 septembre. Grande promesse de François Hollande durant sa campagne, le dispositif est censé permettre à 150 000 jeunes d'accéder au marché du travail, sous forme de CDD de deux ans subventionnés par l'Etat

Le gouvernement voulait faire vite. Ce projet de loi était le premier texte de cette session extraordinaire, avec celui sur le logement social. Il a été inscrit en procédure accélérée, ce qui signifie qu'il n'y a qu'une lecture à l'Assemblée nationale et au Sénat. Il devrait être appliqué très bientôt, avec la signature des premiers contrats d'avenir dès le 2 novembre.

Certaines villes ont déjà fait part de leur intérêt. Amiens compte créer une centaine d'emplois. Le maire socialiste Gilles Demailly évoque la"gestion des espaces verts, l'animation de la ville au service des seniors, la valorisation des sites touristiques et patrimoniaux, l'animation d'ateliers multimédia". Du côté des entreprises, la SCNF a annoncé la création de 500 emplois, pour la médiation avec les voyageurs, l'entretien des abords du réseau ferroviaire, l'accueil des touristes et le développement de l'information digitale.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.