Voiturier, un métier en pleine expansion

C'est une profession en vogue et qui recrute. France 2 s'intéresse au métier de voiturier.

FRANCE 2

Les grands hôtels ne sont plus les seuls à disposer de voituriers. Désormais, tous les commerces se prêtent au jeu. Gaëtan Da Costa, 52 ans, est le voiturier des stars du salon de coiffure parisien La Suite Bleue depuis 30 ans. Le producteur Orlando confie à France 2 : "Ça fait une éternité que je le connais et il est formidable". Gaëtan touche 1 500 euros par mois et peut compter sur des pourboires de 5 à 10 euros par voiture.

Chacun y trouve son compte

Le métier de voiturier ne dispose pas de cadre légal. Seules conditions pour exercer : avoir le permis et être sous contrat avec un établissement. L'hôtel rennais Le Galopin a engagé un voiturier et s'en félicite. "Economiquement, il y a un retour sur investissement qui est logique et appréciable", note Bruno Geoffroy, maître d'hôtel.

Les commerces de quartier aussi ont adopté cette tendance, pour attirer des clients au pouvoir d'achat élevé et pour le confort de ces derniers. L'une d'elle assure : "Je préfère payer 10 euros et ne pas voir de contravention à 17 euros".

Le JT
Les autres sujets du JT